Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 14:49

Colloque du Samedi 21 novembre 2015
Paris - Maison de l’Amérique Latine - 16h30
« L’Euro, un échec inéluctable ? »
Raisons d’être, conséquences et nécessité de sa disparition
Organisé par la Fondation pour une Europe des nations et des Libertés
en partenariat avec le Club Idées et Nations
Animé par Jean-Christophe MOUNICQ, économiste, et Bruno LEMAIRE, secrétaire général d’Idées Nation
Intervenants :
Alberto BAGNAÏ, Professeur à l’Université de Pescara
Jean-Pierre GÉRARD, Président de l’Institut POMONE
André-Jacques HOLBECQ, Economiste et écrivain
Jean-Jacques ROSA, Professeur à l’Institut des Sciences Politiques de Paris
Jacques SAPIR, Professeur, Directeur d'études à l’EHESS
Jean-Claude WERREBROUCK, Professeur honoraire à l’Université de Lille
Parmi les thèmes abordés, notons :
1. La création de l'euro : Pourquoi une telle erreur économique?
2. La trahison des clercs : pourquoi avoir négligé les avertissements?
3. De la nécessité de mettre fin à la monnaie unique
4. Peut-on rebâtir un système monétaire cohérent et efficace
5. Les différents plans de sortie de l’Euro : comment sortir de l’euro à moindres coûts
6. Sortir de l’euro, c’est nécessaire, mais est-ce suffisant ?
Le colloque sera clôturé par un cocktail dînatoire

Inscription:  http://colloque-euro.eu/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Werrebrouck - dans conférences et débats
commenter cet article

commentaires

BA 20/11/2015 20:15

C'est officiel : la radio France Inter est discréditée.

Les grands journaux de la presse papier sont discrédités.

Plus généralement, tous les médias français qui nous disaient qu'aucun djihadiste n'était infiltré parmi les migrants sont discrédités.

Vendredi 20 novembre 2015, vers 19 heures 30 :

Sur le site LEMONDE.FR, nous avons la confirmation que deux djihadistes du Stade de France étaient entrés en Europe par la Grèce, infiltrés au milieu des migrants.

Ensuite, les deux djihadistes infiltrés ont voyagé ensemble. Ils ont traversé plusieurs pays européens, toujours cachés parmi les migrants.

Lisez cet article :

Les trois kamikazes du Stade de France identifiés :

l'homme qui s'est fait exploser porte D à 21 h 20, et à côté duquel un passeport syrien, sans doute faux, a été retrouvé, avait été contrôlé en Grèce, le 3 octobre. Il avait traversé l'île de Leros en octobre, après être passé par la Turquie. Il avait ensuite fait une demande d'asile en Serbie, avant de rejoindre le camp croate d’Opatovac puis de partir pour la Hongrie.

l'homme qui s'est fait exploser rue Rimet, porte H, à Saint-Denis a été formellement identifié vendredi comme étant un individu dont les empreintes papillaires correspondent à celles relevées lors du même contrôle en Grèce le 3 octobre.

Bilal Hadfi, 20 ans, s'est fait exploser à proximité du Stade de France.

http://www.lemonde.fr/societe/live/2015/11/20/en-direct-la-france-va-intensifier-ses-frappes-contre-l-ei-en-syrie-et-en-irak_4813872_3224.html

BA 19/11/2015 21:33

Jeudi 19 novembre 2015 :

Sur France 2, Manuel Valls a eu beaucoup de mal à reconnaître la vérité qui dérange : des djihadistes se sont infiltrés au milieu des migrants.

Des djihadistes sont entrés en Europe parmi les migrants, sur l'île grecque de Leros.

Ensuite, ils ont voyagé en traversant plusieurs pays européens, toujours cachés au milieu des migrants.

Valls n'a pas réussi à finir sa phrase, tellement c'était douloureux pour lui de reconnaître cette vérité.

Lisez cet article :

20 heures 41 :

Certains « ont profité de la crise des réfugiés pour se glisser » en France

Le premier ministre Manuel Valls a affirmé que certains des auteurs des attaques de vendredi contre Paris et Saint-Denis « ont profité de la crise des réfugiés pour se glisser » en France.

« Ces individus ont profité de la crise des réfugiés, notamment au moment de ce chaos, peut-être, pour certains d'entre eux, se glisser... » en France, a indiqué Manuel Valls, sans finir sa phrase. Il a aussitôt ajouté que « d'autres étaient en Belgique, déjà. D'autres, je veux le rappeler, étaient en France », a-t-il assuré.

http://www.lefigaro.fr/actualites/2015/11/19/01001-20151119LIVWWW00005-daech-execute-deux-nouveaux-otages-et-menace-new-york.php

BA 19/11/2015 09:41

Au mois de mai 2015, combien y avait-il d'islamistes dans votre département ?

Pour le savoir, cliquez ici :

https://i.imgur.com/YkTfV2k.jpg

BA 17/11/2015 20:37

Mardi 17 novembre 2015 :

Attentats à Paris : « Une sorte d'échantillon de ce que nous allons connaître dans le futur »

Francetv info a interrogé Louis Caprioli, ancien responsable de la lutte antiterroriste à la Direction de la surveillance du territoire.

- Francetv info : Vous êtes un expert du contre-terrorisme. Comment analysez-vous la vague d’attentats que Paris vient de connaître ?

- Louis Caprioli : Ce que nous venons de vivre m’évoque ce qu'on a appelé "novembre rouge". Je parle là d'évènements de la guerre d'Algérie. Le contexte était certes très différent. Nous étions aussi face à une guerre civile. C'était une vague d’attentats dans des lieux publics, des actions particulièrement meurtrières. C’est ce souvenir qui me remonte aujourd’hui. Je redoute que les attentats du vendredi 13 novembre ne soient le prélude à ce que nous allons vivre dans le futur. Une sorte d'échantillon. Je suis pessimiste parce que la monstruosité de l’organisation Etat islamique, qui est à l’origine de cette horreur, n’a cessé de monter en puissance. Les scènes de combat et les résultats sur les terrains syrien et irakien le montrent depuis longtemps. Nous savons parfaitement que nous affrontons une masse considérable d'individus. 7 000 personnes font actuellement l’objet d’un signalement sur notre territoire, 7 000 personnes potentiellement dangereuses. 2 000 font l’objet d’une surveillance. Cette masse constitue un défi en soi.

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/attentats-a-paris-une-sorte-d-echantillon-de-ce-que-nous-allons-connaitre-dans-le-futur_1174937.html#xtatc=INT-1

BA 16/11/2015 14:11

Parmi les terroristes de Paris, il y avait des djihadistes qui étaient arrivés en Europe, infiltrés au milieu des migrants.

Les djihadistes infiltrés parmi les migrants entrent en Europe par la Grèce.

Ensuite, ils peuvent rejoindre très facilement la France, cachés au milieu des migrants.

Question :

Quelle route ont pris les djihadistes infiltrés pour rejoindre la France et y commettre les attentats de Paris ?

1- Par exemple, un des kamikazes du Stade de France avait un passeport syrien au nom d'Ahmad Almohammad. Il est d'abord entré en Grèce, sur l'île de Leros, parmi les migrants. Le 3 octobre, il a été enregistré par la police grecque. Le gouvernement grec l'a confirmé.

Ensuite, il est passé en Macédoine, puis en Serbie le 7 octobre. Il a séjourné avec les autres migrants dans le camp de réfugiés de Preševo, en Serbie. Il a déposé une demande d'asile. Le gouvernement serbe l'a confirmé.

Ensuite, il est passé en Croatie. Il a séjourné avec les autres migrants dans le camp de réfugiés d'Opatovac le 8 octobre. Le gouvernement croate l'a confirmé.

Ensuite, des sources non confirmées par les gouvernements hongrois et autrichien indiquent qu'il est passé en Hongrie, puis en Autriche.

2- Deuxième exemple : parmi les terroristes de Paris, un deuxième djihadiste infiltré au milieu des migrants était arrivé lui-aussi par la Grèce. Il avait un passeport syrien au nom de Mohammed Almahmod.

Lisez cet article :

Un kamikaze du Stade de France avait emprunté la route des Balkans.

L’homme a ensuite probablement gagné la Hongrie, qui, à cette date, laissait encore les migrants passer librement sa frontière avec la Croatie, sans les enregistrer. La clôture antimigrants n’a été totalement fermée que le 16 octobre. Il aurait ensuite atteint l’Autriche. Le ministère de l’intérieur autrichien ne pouvait pas confirmer ce passage, mais la presse autrichienne rappelait que le pays, débordé, n’enregistrait pas tous les migrants à cette date.

Le fait qu’un terroriste ait pu emprunter cette voie conforte les craintes autour de la présence de membres de l’organisation Etat islamique (EI) au sein des réfugiés, même si l’immense majorité des migrants arrivant de Syrie sont des civils qui fuient la guerre.

http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/16/un-kamikaze-du-stade-de-france-avait-emprunte-la-route-des-balkans_4810817_4809495.html

BA 15/11/2015 21:42

A propos des djihadistes infiltrés au milieu des migrants :

Parmi les terroristes de Paris, il y avait des djihadistes qui étaient arrivés en Europe, infiltrés au milieu des migrants.

1- Par exemple, le Syrien Ahmad Almohammad était âgé de 25 ans. Ahmad Almohammad est d'abord entré en Grèce, sur l'île de Leros, parmi les migrants. Le 3 octobre, il a été enregistré par la police grecque.

Ensuite, il est passé en Macédoine, puis en Serbie le 7 octobre. Il a séjourné avec les autres migrants dans le camp de réfugiés de Preševo, en Serbie. Il a déposé une demande d'asile. Ensuite, il est passé en Croatie, en Slovénie, puis en Autriche.

2- Parmi les terroristes de Paris, un deuxième djihadiste infiltré au milieu des migrants était arrivé lui-aussi par la Grèce. C'est un Syrien dénommé Mohammed Almahmod.

Lisez cet article :

Attentats de Paris : le billet de ferry d'un des kamikazes retrouvé en Grèce.

Le site de l'hebdomadaire people grec Protothema a récupéré les billets de ferry de l'un des djihadistes qui s'est fait exploser aux abords du Stade de France vendredi soir. Un autre ticket portant quasiment le même nom de famille a également été retrouvé, sans que l'on sache si cet homme figurait aussi parmi les kamikazes. Protothema publie en exclusivité le nom des suspects : Ahmed Almohammad et Mohammed Almahmod.

C'est un passeport syrien retrouvé près d'un corps qui avait mené les enquêteurs jusqu'à l'île de Leros. Samedi, le vice-ministre de la protection civile, Nikos Toskas, avait confirmé l'information : les services grecs ont pu établir que le détenteur du passeport « est arrivé, le 3 octobre dernier, sur l'île de Leros, dans le Dodecannèse, où il a été enregistré selon les règles de l'Union Européenne ».
Leur embarcation de fortune, raconte Protothema, aurait sombré au large de l'île de Léros. Ils ont été secourus par les autorités grecques, puis ont été enregistrés le 3 octobre. Le surlendemain, ils se sont rendus à Kalymnos pour prendre le ferry pour le Pirée et arriver à Athènes. Le site précise que ce jour là, le 3 octobre, à Leros, il n'y avait pas assez de personnel pour vérifier l'authenticité du passeport syrien. Enfin, les autorités serbes affirment qu'ils ont été enregistrés en Serbie le 7 octobre.

Débordée par l'afflux de migrants ces derniers mois, la Grèce est équipée depuis peu par Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières, d'un nouveau système informatique permettant de relever les empreintes des arrivants, afin de les identifier. Voyageant parmi un groupe de 69 réfugiés, les terroristes présumés ont pu - après avoir donné leurs empreintes - obtenir leur statut de demandeur d'asile, pour se rendre à Athènes et rejoindre la France.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/15/01016-20151115ARTFIG00055-attentats-de-paris-le-billet-de-ferry-d-un-des-kamikazes-retrouve-en-grece.php

BA 14/11/2015 13:25

Samedi 14 novembre 2015, vers midi :

ALERTE – Dans un communiqué, l'Etat islamique revendique les attentats de Paris :

« Communiqué sur l'attaque bénie de Paris contre la France croisée »

Extrait du communiqué :

« Dans une attaque bénie dont Allah a facilité les causes, un groupe de croyants des soldats du Califat, qu'Allah lui donne puissance et victoire, a pris pour cible la capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la croix en Europe, Paris. »

BA 13/11/2015 23:42

Vendredi 13 novembre 2015, vers 23 heures 45 :

Nous sommes en guerre.

Présentation

  • : La crise des années 2010, réflexion sur la crise économique globale
  • La crise des années 2010, réflexion sur la crise économique globale
  • : Analyse de la crise économique, financière, politique et sociale par le dépassement des paradigmes traditionnels
  • Contact

Recherche